VDI : 5 Ajout de machines virtuelles à l’infrastructure

5.1 Ajout de bureaux virtuels à un pool

Pour créer un pool de bureaux virtuels, connectez-vous au serveur Remote Desktop Connexion Broker. Ouvrez la console d’administration « Remote Desktop Connexion Manager » (Start => All Programs => Administration Tools => Remote Desktop Services => Remote Desktop Connexion Manager).

La console ouverte, cliquez droit le nœud « Remote Desktop Connexion Manager » et sélectionnez « Create Virtual Desktop Pool… ». L’assistant de création d’un pool de machines virtuelles s’ouvre. Lisez l’écran de bienvenue. Celui-ci vous avertit que la création d’un pool implique :

  • Que toutes les machines virtuelles ajoutées au pool soient identiques (même configuration et applications)
  • Que vous devez avoir préalablement ajouté le serveur RD Virtualization Host (ajouté dans la partie 3.4)

Sur l’écran « Select Virtual Machines », l’assistant liste l’ensemble des machines virtuelles disponibles sur les serveurs RD Virtualization Host ajoutés au serveur RD Connexion Broker. Sélectionnez les machines virtuelles qui feront parties du pool. Maintenez la touche CTRL pour pouvoir bénéficier de la sélection multiple :

Sur la page « Set Pool Properties », définissez le nom du pool tel qu’il apparaitra aux utilisateurs et le numéro d’identification du pool (celui-ci n’accepte pas les caractères spéciaux) :

Conseil : Ne mettez pas de slash dans le nom du pool sous peine de perturber la récupération du flux RemoteApp and Remote Desktop Connections sur les clients Windows 7.

L’écran « Results » permet de valider les paramètres de configuration :

Une fois créée, la console « Remote Desktop Connexion Manager » affiche le pool, et les machines virtuelles incluses.

Cliquez sur « Change » en face de Virtual Desktop Pool Settings pour paramétrer le pool. L’onglet « General » permet d’éditer le nom, l’identifiant. Vous pouvez aussi choisir d’afficher ou non le pool dans l’agrégateur de flux RemoteApp and Remote Desktop Connections de Windows 7. Enfin, vous pouvez choisir d’opérer une sauvegarde automatique de la machine virtuelle si l’utilisateur est déconnecté ou a fermé la session

L’onglet « Common RDP Settings » permet de spécifier les paramètres RDP utilisés par le client lors de la connexion sur le bureau virtuel. Vous pouvez configurer les périphériques (imprimantes, périphériques Plug and Play…) et ressources (presse-papiers…) que vous souhaitez attacher et partager au travers de la connexion au bureau virtuel. Il est possible de spécifier les paramètres d’affichage (couleurs, le comportement vis-à-vis d’un client disposant de plusieurs écrans…)

Enfin, l’onglet « Custom RDP Settings » permet de spécifier des paramètres additionnels. Vous pouvez par exemple désactiver le papier peint pour économiser la bande passante à l’aide du paramètre : « disable wallpaper :i :0 ».

Nous venons de créer et configurer notre pool de machines virtuelles Windows XP/Office 95.

 5.2 Assigner un bureau virtuel personnel à un utilisateur

Nous allons voir comment assigner une machine virtuelle à un utilisateur afin qu’il puisse s’en servir comme bureau virtuel personnel. Dans mon cas pratique, ceci doit servir aux utilisateurs externes pour accéder aux ressources (applications…) de l’entreprise.

Il existe deux moyens pour associer un utilisateur à un bureau virtuel personnel. Vous pouvez utiliser la console Active Directory Users and Computers ou Remote Desktop Connexion Manager.

 5.2.1 Assigner un bureau virtuel personnel à un utilisateur

Connectez-vous au serveur Remote Desktop Connexion Broker. Ouvrez la console d’administration « Remote Desktop Connexion Manager » (Start => All Programs => Administration Tools => Remote Desktop Services => Remote Desktop Connexion Manager).

La console ouverte, ouvrez l’arborescence « Remote Desktop Connexion Manager => RD Virtualization Host Servers => Personnal Virtual Desktops » et sélectionnez « Assign a personnal virtual desktop » dans le panneau central. L’assistant d’assignation d’un bureau virtuel personnel s’ouvre. Sur le premier écran, lisez le rappel :

  • Un utilisateur ne peut être assigné qu’à un seul bureau virtuel personnel à la fois.
  • Une machine virtuelle ne peut être assignée qu’à un seul utilisateur à la fois.
  • L’utilisateur et la machine virtuelle doivent bien entendu faire partie d’un domaine Active Directory de la forêt.
  • Le nom de la machine virtuelle dans la console d’administration Hyper-V doit être le nom pleinement de domaine qualifié de la machine virtuelle (FQDN) sur le réseau (si besoin renommez-la)

Cliquez sur « Select User… » pour rechercher l’utilisateur auquel sera assigné la machine virtuelle. Dans la liste déroulante « Virtual machine », sélectionnez la machine virtuelle que vous souhaitez lui attribuer.

Sur l’écran suivant, confirmez les informations puis sur la page « Assignement Summary » vérifiez le succès de l’opération.

 5.2.2 Utilisation de la console Active Directory Users and Computers

Pour la console Active Directory Users and Computers, l’ajout ne peut se faire qu’au travers de la console apparentée à Windows Server 2008 R2. Ouvrez la console « Active Directory Users and Computers » et les propriétés de l’utilisateur auquelles vous souhaitez assigner la machine virtuelle. Cliquez sur l’onglet « Personal Virtual Desktop ». Sur la page, cliquez sur « Browse » pour rechercher la machine ou entrez le FQDN.

Rappel : Le nom de la machine virtuelle dans la console d’administration Hyper-V doit être le nom de domaine pleinement qualifié de la machine virtuelle (FQDN) sur le réseau.